05/12/2019

Vivadour : de nouvelles ambitions au service de ses adhérents

Évolution de sa gouvernance, de son organisation, dynamique de développement, Jean-Marc Gassiot-Bitalis, Président de Vivadour, a affirmé lors de l’Assemblée Générale, la volonté du groupe coopératif à s’ouvrir vers de nouvelles ambitions au service de ses adhérents.

Pour l’exercice 2018-2019, le groupe coopératif Vivadour affiche un chiffre d’affaires de 452 millions d’euros soit +3% de progression et enregistre un résultat net positif.
Malgré une collecte de céréales 2018 historiquement faible, le chiffre d’affaires est tiré notamment par les activités productions animales, semences et viti-vinicole. 
Vivadour est en mouvement dans toutes les filières. Il a la capacité et la volonté à investir pour des développements amont et aval du groupe.

Une nouvelle organisation au sein de la direction

Le départ de Franck Clavier en Août 2019, a donné lieu à une nouvelle organisation du pilotage opérationnel du Groupe. Une direction collégiale, approuvée par tous, a été mise en place où chaque Directeur métier bénéficie d’une autonomie et d’une responsabilité forte. Pour enrichir le fonctionnement du comité de direction, le recrutement d’un directeur de la stratégie et du développement coopératif est en cours. En duo avec le président, il organisera un fonctionnement collaboratif innovant entre élus et directeurs métiers.

Évolution de l’assolement et progression du bio

Cette activité de collecte de céréales et d’agrofournitures est en pleine mutation. La culture du maïs qui a marqué l’histoire de Vivadour a diminué. Elle a été remplacée par un développement du soja et des céréales. La culture du bio continue de progresser pour atteindre désormais 20% de la sole. Avec la baisse significative de l’utilisation des produits phytosanitaires et des engrais, le groupe réorganise ses moyens de commercialisation sans pénaliser ses adhérents.
Face à ces évolutions, Vivadour a enclenché avec vigueur ce virage stratégique. Il adapte ses équipes et ses outils industriels pour répondre avec force aux nouveaux défis de l’agriculture de demain.

Démarrage de la filière œufs & précurseur dans le bien-être animal

L’activité productions animales de la coopérative prend de l’ampleur et représente désormais 35% du chiffre d’affaires du Groupe.
L’exercice 2018-2019 a été marqué par le lancement d’une filière œufs sous agriculture biologique en partenariat avec Cocorette. Les 5 millions d’œufs produits cette année ont été commercialisés sous la marque ‘Œufs Bio du Gers’. 
L’objectif de cette filière est d’offrir un débouché local à la production de céréales sous agriculture biologique de notre région, en lien avec notre partenaire Sud-Ouest Aliment.
Dans la filière volailles de chair, il est à souligner la réussite dans la mise en place du premier cahier des charges bien-être animal en volailles Label Rouge avec Casino. Après avoir été en 2014, le 1er opérateur français à mettre en marché un poulet Label Rouge élevé sans antibiotique, Vivadour aura été à nouveau précurseur pour cette nouvelle démarche qui répond aux attentes des consommateurs.

La viticulture, un axe prioritaire pour Vivadour

CVG, l’alliance stratégique entre Vivadour et les Vignerons du Gerland constitue le maillon fort de l’activité viti-vinicole. Cette union, réunissant désormais les équipes et les outils industriels des deux coopératives, continue son développement. CVG est devenu un des leaders européens dans la fourniture de vins blancs et rosés bulk to bottle (B to B).
La coopérative se diversifie dans les spiritueux et notamment la production d’eaux de vie de vin en partenariat avec la société Villevert.
Afin de mener à bien ce développement, la coopérative Vivadour a réalisé d’importants investissements. Elle s’est dotée d’un nouvel outil de distillation sur le site de Gondrin (32) et dispose de trois sites de stockage sous-bois.
Avec un stock d’alcool pur de plus de 20 000 hectolitres, la coopérative Vivadour devient le premier acteur dans le domaine des spiritueux.

Des partenariats privilégiés en semences

Notre réseau de producteurs performants, nos investissements dans l’outil industriel de l’usine de semences de Riscle et nos relations de confiance avec nos partenaires Corteva, Mas Seeds confortent cette activité.
Dans le secteur des semences potagères, GSN Semences, continue sa croissance à l’international notamment en Afrique de l’ouest grâce à sa filiale en Côte d’Ivoire. 
La collaboration de Vivadour avec une société de recherche à l’international permet d’accéder à de nouveaux marchés sur le pourtour méditerranéen, au Moyen Orient et en Amérique du sud.

Produire pour l’environnement

Création et gestion de ressources en eau, productions d’énergies renouvelables, utilisation de drones en cultures, … autant de projets conduits par nos services de R&D et d’innovation pour une application finale dans les exploitations agricoles.
Afin de valoriser les matières premières disponibles des exploitations, le projet M-Cube franchit une nouvelle étape avec le développement de l’installation de méthanisation à l’échelle d’une exploitation agricole.
La création d'une filière biomasse agricole destinée à alimenter une unité de cogénération, le projet Biotricity, détient toutes les autorisations pour un démarrage en 2020.
Cette activité de R&D témoigne de la volonté stratégique de Vivadour de produire aussi pour l’environnement.

Forte de 4 800 agriculteurs, Vivadour est une coopérative en mouvement ! 
Elle souhaite intensifier sa stratégie de diversification garante d’une agriculture plurielle. 
Elle continuera à structurer ses filières en agro-chaînes sans jamais perdre de vue le revenu disponible de l’agriculteur céréalier, de l’éleveur de volailles, de palmipèdes, de bovins et du viticulteur.